imagerie

Retour

29.06 - 26.10.2024

Par ricochet

Gwenaël Porte, série « Apollo », 2022

Lieu d’exposition né dans le sillage du Festi­val photographique du Trégor, L’Imagerie célèbre en 2024 ses quarante ans d’existence. Depuis la mise à disposition de locaux permanents par la ville de Lannion en 1984, le centre d’art se consacre à la promotion de la photographie et de l’image (fixe ou animée), notamment par le biais d’expositions. Toutefois, de nombreuses autres activités, parfois moins visibles, sont aussi organisées tout au long de l’année : ateliers plastiques avec les scolaires, les personnes âgées ou les usagers des centres sociaux, résidences de recherche et de création pour les artistes, projets hors les murs développés en milieu rural, diffusion de la collection, etc.

Pour ce qui sera sa dernière exposition dans le Centre Savidan, et en prévision de son installation dans l’ancien Hôtel de Tonquédec d’ici quelques mois, L’Imagerie consacre sa programmation estivale à la mise en valeur de tous ces projets menés récemment avec des artistes et différents publics. Ces activités réalisées en marge des expositions ne sont pas annexes, au contraire, elles sont essentielles pour le centre d’art. Elles visent à soutenir l’expérimentation, à favoriser la curiosité et la réflexion, à mieux comprendre les images et le monde qui nous entoure, directement ou indirectement, par ricochet. Car de manière semblable aux pierres qu’on lance pour produire des cercles à la surface de l’eau, ces actions entraînent chez celles et ceux qui y participent une cascade d’effets plus ou moins perceptibles, sur le moment ou bien peut-être encore à venir.

Le centre d’art a progressivement assorti sa programmation artistique d’un volet culturel, conduisant à l’augmentation du public individuel et scolaire. Pour chaque exposition, un programme d’activités est conçu, adapté à tous les âges : visites commentées, ateliers de pratique plastique, rencontres avec des artistes et des chercheurs de différents domaines, activités en individuel ou en groupe, etc. La mise en place d’une médiation renforcée en direction des scolaires – de la maternelle à l’enseignement supérieur – permet d’approfondir les échanges et d’apporter des clefs de compréhension supplémentaires aux élèves sur les œuvres exposées.

Tout au long de l’année, L’Imagerie organise des actions de médiation dans ses espaces d’exposition et hors les murs. Le centre d’art travaille avec toutes les structures désireuses d’initier des temps d’échanges et de découvertes autour de l’image photographique. Bien que situé dans le centre-ville de Lannion, son champ d’action couvre le territoire de Lannion-Trégor Communauté et au-delà. Très fréquemment, des artistes sont associé·e·s aux différents projets, afin de favoriser l’ouverture aux différents champs de la création contemporaine

Artistes intervenants invité·e·s récemment : Aurore Bagarry, Anaïs Boileau, Lise Dua, Clémence Estève, Alexandre Guirkinger, Diane Hymans, Laure Subreville, Dorian Teti, Maxime Voidy.

L’Alguier bleu, atelier cyanotype avec le centre de loisirs de Beg Léguer, Lannion, avril 2023
L’Alguier bleu, atelier cyanotype avec le centre de loisirs de Beg Léguer, Lannion, avril 2023
Anne-Sophie Auclerc, série « Douze degrés douze minutes », 2022

Depuis plusieurs années, L’Imagerie soutient la création contemporaine en invitant de jeunes artistes pour des temps de résidence. Pendant plusieurs semaines, ceux-ci sont invités à s’immerger dans la vie lannionnaise, son histoire et ses paysages. Les projets développés n’ont pas pour autant vocation à traiter exclusivement du Trégor et de ses environs, même si on retrouve certaines constantes dans les thèmes abordés, notamment le rapport au littoral et à l’espace maritime. Ces temps de recherche ont pour objectif la production de nouvelles oeuvres que le centre d’art accompagne jusqu’à la diffusion, sous la forme d’exposition ou d’édition. Ces temps de restitution ont lieu plusieurs mois après la résidence pour que l’artiste ait la possibilité de voir mûrir ses idées et ses recherches.

Accueilli en résidence en 2022, Gwenaël Porte s’est intéressé à l’histoire des télécoms à Lannion, autour du radôme, du centre de télécommunication quasiment démantelé de Pleumeur-Bodou et du câble sous-marin qui relie l’Europe aux États-Unis sans qu’on ne le voit. La mer représente ici ce qui lie autant que ce qui sépare, renvoyant vers un ailleurs qui semble inatteignable. La mer a aussi été au coeur de la résidence d’Anne-Sophie Auclerc, qui s’est approchée de personnes qui se baignent tout au long de l’année sans combinaison, quelle que soit la température. Elle les a photographiées avant, pendant et après la baignade, mettant en image le plaisir de l’immersion dans l’eau froide en automne et en hiver. En 2023, l’artiste Julie Chaffort est quant à elle venue tourner un nouveau film qui met en scène un percussionniste dans les Monts d’Arrée et les gorges du Corong, déambulant et faisant résonner différents gongs dans le paysage.

Cette année, deux artistes seront accueilli·e·s durant des séjours ménageant temps d’exploration et d’expérimentation, prises de vue, mais aussi temps d’accompagnement et d’échanges.

Agenda

28.06 – 18h
Vernissage de l’exposition

29.06 – 14h
Visite commentée avec les artistes

04.07 – 17h30
Visite collection (Pascal Mirande)

04.07 – 18h
Rencontre avec Anne-Sophie Auclerc

18.07 – 17h30
Visite flash de l’exposition

12.09 – 17h30
Visite flash de l’exposition

14.09 – 15h
Visite conférence sur les collections muséales avec le dispositif Micro-Folie à L’Espace Sainte-Anne

18.09 – 18h
Projection de films de Laure Subreville et rencontre avec l’artiste

10.10 – 17h30
Visite collection (Arno Rafael Minkkinen)

26.10 – 18h30
Concert d’Eve Risser dans les espaces d’exposition